Bagneux, solidaire aussi avec la planète !

Tribune des élu/es Europe Ecologie-Les Verts parue dans Bagneux Infos, mai 2016


L'équipe municipale a choisi de faire du cadre de vie et notamment de la propreté urbaine l'une des priorités de l'actuel mandat. Création de postes, formation des agents, mise en service prochaine d'un numéro vert destiné à faciliter les signalements et par conséquent à accélérer les interventions... Ces mesures, prises dans un contexte budgétaire difficile pour les villes, montrent toute l'attention portée par Bagneux à la question de la propreté.

Cependant, les citoyens ne sont pas seulement des consommateurs mais aussi et surtout des acteurs de l'espace public, et le problème des déchets abandonnés dans les rues et les parcs (papiers, canettes, emballages plastiques, etc.) ne peut pas être uniquement réglé par les agents municipaux. À l'exception des feuilles mortes, les détritus qu'on retrouve sur la voie publique constituent une pollution évitable, qu'un minimum de civisme permettrait d'éradiquer en grande partie.

Dégrader l'espace des autres relève de l'égoïsme. Dégrader son propre espace et salir son propre environnement relève de l'idiotie. L'intelligence, qui n'est l'apanage d'aucune catégorie socio-culturelle, invite à ne jeter ses déchets que dans les poubelles. La sagesse, elle, nous invite à faire évoluer nos modes de consommation pour limiter au maximum les emballages superflus et/ou non-recyclables. La compote en gourde individuelle, par exemple - « gourmande », au moins en quantité de plastique ! - est-elle vraiment un ingrédient indispensable du goûter de nos enfants ? Les portions individuelles en générale, qui génèrent beaucoup d'emballage, sont à la fois plus chères que le « vrac » qui est aujourd'hui de plus en plus accessible, pour des produits de plus en plus variés.

Ludovic Fresse
Conseiller municipal délégué
Groupe Europe Ecologie Les-Verts






Nouveau commentaire :






Recherche

Abonnez-vous
RSS ATOM RSS comment PODCAST Mobile



Partager ce site