Bagneux, solidaire aussi avec la planète !

Tribune des élu/es Europe Ecologie-Les Verts parue dans Bagneux Infos, septembre 2016


Faire de l'enfance un axe majeur de la politique communale, comme le fait l'équipe municipale actuelle, c'est parier sur l'avenir, dans un long terme qui dépasse de loin les échéances électorales.

C'est s'engager dans l'éducation, à l'articulation entre le temps scolaire et le temps périscolaire. Une éducation qui ne se limite pas à l'enseignement des compétences élémentaires, même si celui-ci est en soi un défi, mais vise à former les acteurs de la démocratie de demain ; à accompagner les apprentissages en stimulant la curiosité plutôt qu'en stigmatisant les échecs ; à faire expérimenter aux enfants la gestion non-violente des conflits, surtout lorsque le milieu socio-économique dans lequel ils grandissent est traversé de multiples tensions ; à les responsabiliser face aux défis environnementaux, comme a commencé à le faire avec succès l'association Bagneux Environnement, dans le cadre des TAP.

C'est aussi protéger leur santé en les préservant au maximum des pollutions qui, hélas, caractérisent notre milieu urbain (de la pollution de l'air due au trafic automobile à la pollution électromagnétique - encore trop souvent négligée). Dans cette perspective, l'effort visant à augmenter la part du local et du bio dans les menus de la restauration scolaire doit également être poursuivi sans relâche.

Faire de l'enfance un axe majeur de la politique communale, c'est toujours se poser la question, projet après projet : « quels citoyens voulons-nous pour Bagneux dans quinze ou vingt ans ? » - et, parce que les deux questions sont intimement liées : « quelle ville voulons-nous laisser aux adultes que seront les enfants d'aujourd'hui ? ».

Ludovic Fresse
Conseiller municipal délégué
Groupe Europe Ecologie-Les verts



Nouveau commentaire :






Recherche

Abonnez-vous
RSS ATOM RSS comment PODCAST Mobile



Partager ce site